Un autre 31 décembre

J’en ai quelques-uns au compteur,

Vu de toutes les couleurs,

Des roses d’enfant qui ne comprend pas

Un nouvel an ? ça veut dire quoi ?

Des bleus d’espoir de vie devant soi

Des gris d’ailleurs loin de chez moi,

Des noirs quand la lumière ne veut pas.

Des beaux,

Des doux,

Des moches…

Aujourd’hui, j’oscille

Entre mauvaise humeur et

Rien

Entre bof et

Peut-être

Entre à quoi bon et

Mais si, mais chouette !

Entre sourire et

Le reste.

 

Puisqu’il ne tient qu’à moi,

Je vais choisir la joie,

La musique,

Les couleurs,

Les mots,

Les rires…

Prise en roulant, pas au volant bien sûr, donc pas nette, mais la route était belle…

… et la photo.

Parce que c’est une photo d’été,

De voyage et de route,

Et la route me manque,

J’espère la retrouver.

Une photo de ciel bleu et de nuages,

De couleurs vives et d’autres tendres,

De pentes douces,

Et de nature…

 

Je n’ai pas effacé tous les traits de crayon, l’est encore brut, Herbert

Et puis…

Clin d’œil sourire,

En ces temps parfois obscurs,

Je vous présente Herbert,

Un petit mignon créé par un BDiste Québécois,

Dont j’ai suivi un tuto cette semaine.

Herbert court, sa lanterne sur la tête,

Il aimerait tant attraper la lumière,

Il est comme ça, il rêve Herbert…

 

Enfin

Les mots sont devenus plats à force d’avoir servi

D’avoir été dits, écrits, lus et entendus

Partout.

Mais leur force est d’être vrais encore

Parce que l’on ne peut souhaiter autre chose,

Alors ils sont à lire tels qu’ils sont envoyés

En toute sincérité.

Je souhaite que votre année qui s’entre-ouvre

Se trouve être la plus

Belle…

 

T.T. Où ?

2 petits jours, c’était prévu.

Jour 1 pour l’opération,

Jour 2 pour surveillance et observation.

C’était

Il y a

Bientôt 4 semaines.

 

Ça ne s’est pas passé ainsi,

Complications,

Complications,

Les complications, c’est compliqué à gérer

Et ça fatigue.

 

Alors mon blog est resté muet.

Après des mois de ‘APicADay’,

Quelques jours de partage en « porte à porte »

A quatre mains,

Silence.

 

Parce que le mot « silence » peut rimer avec

Indifférence

Et négligence,

Et que ces deux mots-là je ne les aime pas,

Aujourd’hui j’explique…

 

Je reviens,

Tout doux,

Les mots en court,

Des photos peut-être,

Mais je reviens,

Je reste pas loin…

 

 

Brèves de clinique

Il a les yeux bleus,

D’un bleu plus beau que son masque

Les cheveux denses,

Poivre et sel,

Et du rire dans les rides,

De la joie dans les pattes d’oie.

En ce moment où tant de choses m’échappent

Même la moitié de son visage,

Je décide que, sous le masque,

mon brancardier est beau.

Ce ressenti-là, je peux le choisir…

 

***

Ici le ciel est jaune pâle,

Le soleil est métallique,

Et électrique.

Même s’il est encore éteint –

Heureusement car je n’ai pas mis mes lunettes

de soleil,

Je peux en imaginer la puissance.

Allongée sur le billard,

Pas de queue, juste les boules,

Deux ailes se déplient,

De chaque côté,

On y étend mes bras,

Me voilà crucifiée.

J’espère que mon Ponce Pilate s’est bien lavé les mains,

« A tout à l’heure », me dit-il.

Je souris,

Et

Plus rien,

La nuit m’a envahie…

 

Elle m’attendait au jardin, à mon retour, la belle odorante…

APicADay – Une Goutte

Infiniment petite et pourtant grande de mystère.

Une goutte,

Qu’y-a-t-il dans une goutte ?

Et dans une goutte posée sur une feuille ?

Quelle composition chimique ?

Quelle puissance de lumière ?

Quelle invitation au rêve ?

Quel autre univers ?

Il y a, dans celle du centre, comme une forêt de glace

et au milieu deux passages vers un monde intérieur,

pur, froid peut-être, clair et transparent.

Les gouttes de pluie, comme des espaces parallèles,

 sont des invitations aux rêves et aux voyages.

Alors, vu les averses du moment, je devrais surement faire renouveler mon passeport…

 

APicADay – En vitesse

Encore une photo prise dans la voiture, tandis que le paysage défile.

Quelques insectes sur la vitre, mais bientôt les insectes auront quasi disparu

et seront un luxe,

alors ne boudons pas notre plaisir d’en avoir et d’en voir,

encore.

Le ciel semble menaçant, mais il semble seulement.

Il fait les gros yeux, voudrait faire peur aux téméraires du dehors,

mais aucune goutte n’est tombée.

Il a juste étalé des nuages pour cacher le bleu de ses yeux.

 

Je n’aime pas la route, alors toujours je regarde ailleurs…

(sauf si c’est moi qui conduis, bien sur ! ) 

APicADay – Balsamine

Pétales légers, apparence gracile, la balsamine est, de plus, une plante amusante. Après la floraison se forment des cosses qui éclatent à la moindre chaleur. Prenez une cosse entre deux doigts et hop ! Explosion surprise qui peut faire sursauter et surtout qui sème tout plein de petites graines…

Qui feront des bébés,

et encore des bébés,

dont vous ne pourrez pas vous débarrasser

pendant des années…

 

APicADay – Meloe proscarabaeus

Il y a quelques minutes, je ne savais pas comment il s’appelait, l’animal.

Alors, comme le bleu de sa carapace me faisait penser à du Lapis Lazuli, je l’ai appelé ainsi.

Enfin, juste Lapis.

Quelques recherches web plus tard, je sais que c’est un Meloe Proscabaraeus.

Un coléoptère, donc…

L’est beau, non ?

APicADay – Les Ombres

« Je suis ce que je suis mais je ne suis pas ce que je suis » (énigme chinoise)

Platon l’avait bien dit,

faut se méfier des ombres.

Elles absorbent les couleurs,

les odeurs,

les dimensions,

et elles se jouent de la lumière.

On croit toucher du doigt

quelque chose qui finalement

n’est pas.

L’ombre et le leurre

l’ombre est à l’heure et à la solde

du soleil…

 

APicADay – Grille et Mystère

Ruines à Sées (Orne)

Combien de voix ont chuchoté entre ses pierres

et combien de secrets échangés ?

Combien de serments prononcés ?

Combien de prières

et de mystères

derrière les grilles,

emprisonnés

depuis si longtemps que

le vent, l’eau, et la terre,

ont fait rouillé les barreaux

et que la verdure

s’est lovée en les murs… ?