HaïkuChat

Des Haïkus Chat, parce que c’est comme chat !

 

 

Pour la petite histoire, avant d’arriver à la maison Providence vivait chez un marin-pêcheur qui l’emmenait à la pêche sur son bateau, avant de prendre lui-même une autre embarcation pour une autre rive du monde.

Providence fut donc une mini-navigatrice et il me plait de l’imaginer à l’avant du bateau, figure de proue d’un autre genre…

 

 

APicADay – Bingo à la carafe et au verre d’eau

Je lui ai dit ‘Allonge-toi là près du verre d’eau et de la carafe pour que je puisse prendre une photo, genre ‘belle composition ». Il l’a fait, ce chat extraordinaire.

En fait, non, il était là, n’avait pas le droit de s’étaler sur la table mais ne s’en privait guère.

Alors j’ai fait le job, clic clac pour garder des preuves de ses méfaits…

Mais c’était quant même un chat extraordinaire, oui !

Bingo – 2002 – 2020

 

APicADay – LondDuck

Le canard anglais est assez similaire au canard français, même s’il se fait appeler ‘duck’. Duck n’est pas ‘Duke’, n’en déplaise aux volatiles de sa majesté.

Ceux-là sont en mode ‘quasi camouflage’, se fondant dans l’eau et le soir, sans faire de vagues…

Pour le reste, les nuages sont de Londres, même s’il m’est avis qu’ils ont du prendre la tangente vers la France ensuite. Et, de mémoire, ici c’est St James’ park.

Souvenir d’un temps où aller à Londres c’était juste trouver un billet (de ferry) et un hôtel… Après le Brexit et avec le covid, les choses ne seront plus jamais les mêmes…

 

 

Hey, dis-moi le Chat…

Bingo 2002 – 2020 Royal de Gouttière, inspirateur de mots…

Je voudrais savoir, le Chat…

Où tu vas quand tu pars le soir, dans la nuit glacée,

Délaissant ainsi cheminée, coussins, câlins, canapés…

À quoi occupes-tu ces longues heures d’absence ?

Sur quelles nouvelles toitures te mènent tes errances ?

C’est quoi la froidure et la chaleur pour toi ?

Est-ce qu’elles ne te font ni chaud ni froid ?

*

Dis-moi, le Chat…

D’où sors-tu que c’est moi qui fais l’ondée ?

Celle que tu me reproches, miaulements courroucés.

Je ne fais ni la pluie ni le beau temps, voyons !

Je n’ai pas le pouvoir d’orchestrer les saisons.

Ça fait quoi, l’eau qui tombe sur tes poils de soie ?

Pourquoi tu passes autant de temps dessous, parfois ?

*

Explique-moi, le Chat …

À quoi tu penses quand, perché sur le muret,

Silhouette sur fond de lune, tête légèrement penchée,

tu zieutes vers le ciel ce que je ne sais voir.

À quelle constellation racontes-tu des histoires ?

Fais-tu la cour aux étoiles du Poisson ?

Ou bien observes-tu le vol d’un papillon ?

*

Raconte-moi, le Chat …

Comment tu fais pour monter tes jouets à l’étage ?

J’aimerais bien voir ta tête, je souris à l’image.

Est-ce que ton esprit prête vie aux souris toc,

Que chaque nuit, dans la salle de bain, tu emportes ?

Dans quelles batailles furieuses retournes-tu les tapis ?

Es-tu toujours vainqueur de ces luttes sans merci ?

*

Avoue-moi, le Chat …

Comment tu me perçois, moi, soucieuse de ta liberté,

Que tu observes parfois, à travers la surface vitrée,

Moi enfermée, et toi dehors, libre et léger comme l’air

Suis-je comme un poisson dans un bocal en verre ?

Une drôle de bestiole aux gestes étonnants ?

Allez, dis-moi, suis-je un spectacle réjouissant ?

*

J’aimerais comprendre, le Chat…

Ce que je suis pour toi.

Je ne suis pas ton ‘maître’, non,

Les chats n’en ont pas,

Suis-je un animal utile,

Auquel tu tiens compagnie ?

Ou bien suis-je ton tendre chaton ?

*

Je te vois, le Chat…

Tu me regardes, de tes grands yeux curieux,

Tu me comprends peut-être, ou pas, ou juste un peu.

Mais il est clair que, de toute façon,

Tu ne répondras pas à toutes mes questions,

Parce qu’on le sait, si les chats pouvaient parler…

ils ne parleraient pas !

 

(Pour la version audio, cliquez sur le mot, ici )

 

Ce texte a été initialement publié en 2014, et très légèrement modifié aujourd’hui. J’ai eu envie de le republier en hommage à ce cher chat qui a fait un joli bout de chemin avec moi. 18 ans, c’est pas rien…) 

APicADay – Entre Béton et Coton

Là où je vis, le béton a fait son nid, son lit, sur les décombres de la ville ancienne.

Les lignes sont droites et épurées, les rues sont tirées au cordeau,

tout est d’équerre.

Que d’angles, que d’angles… !

Heureusement le ciel, lui,  se passe bien d’architecte et sculpte les nuages comme il en a envie,

Alors au béton des humains de la terre répond le coton céleste,

en nuages doux et duveteux

et pas du tout bien rangés…

APicADay – Lignes à Musée

Musée André Malraux, aussi appelé MuMa

Ça fait des mois, presqu’une éternité,

que mes pieds n’ont pas foulé le sol de ce musée.

Combien d’expos prévues et qui n’ont pas eu lieu ?

Combien de battements de cils sans beauté absorbée ?

Il me tarde de me remplir à nouveau les yeux,

de me laisser aller à nouveau à rêver

au fil des déambulations,

il me tarde de revoir ce lieu plein de lumière,

de mystères,

et de merveilleux…

 

 

APicADay – Dessin automatique

Installation dans le cadre d’une exposition au Tétris, Le Havre

Comme un électron libre, ou presque, une bille géante, hérissée de fusains, se déplaçait au gré du souffle, des impulsions, des mouvements… En se cognant sur les murs, elle dessinait des graffiti, des hiéroglyphes, les messages cryptés, que nul n’a su transcrire.

Nul n’a essayé

à vrai dire…

Faut dire

que la liberté a du mal

à se lire

 

APicAday – En flag’

Il ne pourra pas dire que ça n’était pas lui, on l’a pris en flagrant délit !

La main dans le sac, ou plutôt la graine dans le bec

et les pattes sur le perchoir de la mangeoire.

Clic clac, l’affaire, elle aussi, est dans le sac,

il ne reste qu’à porter plainte auprès des autorités compétentes

pour vol de graines à l’étalage !

 

 

 

 

APicADay – Soir de Fête

Je vous parle d’un temps que les moins de un an ne peuvent pas connaître…

Je vous parle de fête,

de concert et d’artistes,

de foules qui se serrent pour n’en pas perdre miette,

de chaleur, de chahut, de bruits et de fureur,

de son et de musique,

Je vous parle « d’avant »,

« Avant », cet autre monde où tout semblait plus simple, plus sain…

Et sur la scène, c’était Lucky Peterson, pour un de ses derniers concerts,

c’était au Magic Mirror, une salle mythique, une yourte de musique,

où le son sonnait bon, contre les tentures du plafond…

APicADay – Accenteur Sociable

Je suis dealeuse de graines, trafiquante de tournesol, maïs, nigelle et autres délices, et je pourvoie tout l’hiver.

Mais, diantre, c’est pas gratis !

Quand les bestioles sont accro à mes mangeoires, je sors mon fusil à pixels, et je mitraille, je mitraille, en espérant obtenir une photo, une seule, qui me fasse du bien aux yeux, et me fasse sourire.

Ce fut le cas de celle-ci, avec ce gracile accenteur mouchet parfois un peu sociable par la force du ventre…

APicADay – Damoineau

Aujourd’hui c’était le Grand Comptage des Oiseaux de Jardin. Pour la deuxième année consécutive, j’ai apporté ma modeste contribution. D’autant plus modeste cette année que la pluie était de la partie, et les oiseaux l’ont boudée. Maigres stats, mais toujours un grand plaisir dans l’observation.

Mes photos d’oiseau montrent toujours des reflets, parce que je les prends derrière une vitre. Sinon il n’y aurait plus de reflets, mais plus d’oiseaux non plus…