Banc d’Haïku

Jardins Suspendus

Publicités

Un tour du monde en Moz’Aïque…

9ème édition d’un festival de musique du monde entier,  accueilli dans les Jardins Suspendus. C’est donc dans un cadre extraordinaire qu’il déploie ses pépites et ses pierres précieuses.  Ici on chante, on danse, ici on rit, on vit, on écarquille les yeux, on s’extasie, on sourit, ici on est bien…

Aujourd’hui je pose les dernières tesselles de cette mosaïque multicolore, des photos des deux derniers jours, artistes parmi d’autres artistes, il y en avait bien plus encore…

Instants suspendus aux Jardins….

Entre Ciel et Mer, entre Ville et Jardins, suspendue dans l’air pastel de ce bleu de septembre, comme un été qui s’achève en douceur, comme une belle promesse d’autres saisons à venir….

Les Jardins Suspendus pour surplomber l’agitation citadine et portuaire, garder l’image mais couper le son, et s’offrir une journée buissonnière, là-haut, sur la falaise, bien plus près des oiseaux….

En roses et en couleurs…

 

Il y a, par chez moi,

Des jardins suspendus,

Entre le ciel et la mer,

Entre deux bleus, du vert.

Il y a dans ces jardins,

Perché sur la falaise,

des éclats de rire en couleur,

et en pétales soyeux

qui diffusent, au passage,

des effluves sucrées

et des menus potins…

Savez-vous ce qui se murmure ?

« On » dit que les roses ne sont pas toutes roses…