APicADay – Hors circuit

Tout n’est pas toujours visible de l’extérieur, de la rue,

parfois il faut oser.

Oser entrer, aborder les allées, défricher les jardins,

prendre le risque de se perdre, ou d’être déçu

ou le risque de ne rien attendre d’autre que l’imprévu,

que l’inconnu…

Alors, parfois, les surprises sont belles.

Bruges, hors les circuits…

APicADay – La Société des Oiseaux

Evidemment, le temps passant

les relations sociales s’estompent,

on garde des distances,

on se protège, dit-on,

et on protège l’autre,

les autres.

A-t-on cessé de vivre de peur de mourir ?

La solitude comme un miroir,

un moyen de savoir si l’on est de bonne compagnie,

au moins pour soi.

Moi, je m’en fiche, je ne suis jamais seule,

je vis avec des oiseaux…

APicADay – Et Dieppe en Falaises..

Dieppe en falaises

Alors on prend le vent en face, et les embruns aux yeux,

et l’on s’étonne un peu que les mouettes en passant aient fait un si gros trou dans la couverture de nuages.

Les falaises impassibles accueillent le ressac avec la force tranquille d’un mur de calcaire.

Ici tout est mer, éther et terre.

Et lumière…

 

APicADay – Que de Bruit et que d’Eau

Difficile d’entendre la chanson de l’eau à la fontaine de Trévi, tant le brouhaha est intense.  Pourtant, en se concentrant bien, on y parvient, et l’on finit par retrouver les accents d’une Dolce Vita et par entendre aussi les voix de Marcello Mastroianni et d’Anita Ekberg,

Impossible de flâner à Rome sans passer par là, et sans être impressionné par cette impressionnante fontaine aux allures de temple. Alors quand une mouette se pose sur un morceau d’Histoire, entre les tritons et Neptune, indifférente à l’agitation ambiante, Trévi devient très vite source de sourires…

 

APicADay – Goodbye la côte

La côte mettait les voiles,

moi je prenais le ferry-boat,

la mer se faisait mousser

à grand renfort de rampe

d’embarquement,

quelle trainée !

Je battais pavillon Viking,

écumais la Manche

à la conquête de la Perfide Albion,

je n’allais pas refaire Hastings, non,

mais dévaliser les boutiques de thé,

avec beaucoup de fermeté,

ça, c’était assuré.

« How can I help you?’

« I’d like a cup of tea, please ».

 

APicADay – Bucolique

Louer un vélo à Bruges et suivre un canal pour découvrir l’alentour, c’était une riche idée. Moulins, rivière, petit pont de bois, village aux maisons typiques, un café, une terrasse, une bière belge sinon quoi ? Et puis partir à pied cette fois, pour découvrir l’alentour du village. Y découvrir des ruines, de belles ruines d’un bâtiment religieux, et soudain, au détour d’un chemin, cette scène bucolique et pastorale. Au pied de l’église, quelques moutons paissaient goulument.

Il y avait une grande douceur dans l’air.

Il y a des jours comme ça où tout semble réuni pour que la vie soit jolie…

 

APicADay – Ceci n’est pas un Cygne

Londres d’un temps où le mot Covid ne comptait pas un point sur une grille de Scrabble

Faut pas croire tout ce qu’on voit,

Faut pas croire tout ce qu’on dit,

Et ce n’est pas Magritte qui me contredira.

Ceci n’est pas un cygne, non.

Pas un ‘simple cygne’,

C’est un Cygne Royal

tout droit sorti des jardins de Buckingham

où la Reine l’assigne

à résidence

en permanence.

Heureusement, je lui ai ouvert

une fenêtre sur un ailleurs,

et les volets de la chambre

de mon appareil photo.

C’est pas un Cygne, non,

mais qu’est-ce qu’il est beau !!

 

APicADay – Mais qu’est-ce ?

Dunkerque toujours, le port encore, comme un pole d’attraction

toits de métal

brûlés sous la caresse ardente le soleil,

rouillés sous les pressions des dépressions et des pluies hallebardes

usés par l’étreinte du temps,

enchâssés sur des chaussons béton durs, gris et peu avenants.

Ici l’herbe est sèche, la terre aussi,

ici la vie est dure, quel que soit le bleu du ciel…