Elle n’en fait qu’à sa tête….

 

Tous les jours ou presque, je la convoque, je l’arme comme il se doit, et nous partons en bataille, elle et moi. Il faut admettre que, si elle a, ici ou là, quelques menues compétences, elle est vraiment nulle au combat. J’ai beau lui donner un schéma, une direction, des directives, un plan d’attaque bien tracé, j’ai le sentiment qu’elle agit à sa guise. Et, bien sûr, je n’obtiens pas du tout le résultat escompté. Tant pis pour elle, je tire un trait et je dégomme toute manœuvre mal effectuée. Pas de quartier, il lui faudra recommencer… !

Excès de rigueur ? Non, il en faut pour mener à bien ce combat, cette bataille permanente. Mais je souffre peut-être d’un trop plein de rigidité, comme je souffre de cette dégradation de notre relation. Je sens que parfois se dessine, entre elle et moi, une ligne de rupture et de démarcation. J’aimerais un esprit arabesque, tout en courbes et légèreté, retrouver un peu de souplesse, la lui transmettre, enfin… essayer… J’aimerais l’union, la communion, que nous redevenions complices. Qu’elle cesse de n’en faire qu’à sa tête, et qu’enfin elle m’obéisse… ! …

… ma main droite, quand je dessine…

 

Version 2

 

Et pour écouter la version audio de ce texte, cliquez sur le lien ici

Publicités