Zoizeaux

Le filet avait les boules de ne plus avoir de boule, les zoizeaux avaient tout picoré. Je l’ai donc remplacé, autre boule, autres graines, toujours de la graisse dedans. Alors je me suis demandé de quelle graisse il s’agissait. Cette graisse blanche n’était peut-être pas végétale ? J’ai, avec effroi, imaginé de la graisse de bœuf. Il n’était surement pas naturel de donner de la graisse de bœuf à des zoizeaux probablement végétariens ! Ok, ils mangent des vers de terre, mais dans ‘ver de terre’ il y a ‘terre’. Alors peut-être que ce qu’ils mangent, c’est la terre dans le ver ? Après tout, quand je me sers un verre d’eau, c’est bien l’eau que je bois, pas le verre ? Idem avec la bière ! De toute façon, le verre se voit mais ne se boit pas. Mais revenons à nos moutons, enfin aux zoizeaux.

Me voici partie en quête d’une barquette de margarine, composée de ‘bonnes huiles’, d’une vraie zoizoligarchie. Pas d’huile de palme, non, pas question de remplacer le bœuf par de l’Orang Outan. Et j’ai aussi acheté des graines, graines d’espoir qu’ils les aiment et y reviennent… Margarine et graines en pâtée, étalée dans un bidule à cornichon, aéré et facile à suspendre, voilà une mangeoire rondement menée.

Depuis je vois défiler merles et merlettes, mésanges, moineaux, rouges-gorges… Quand la mangeoire est vide, ils m’y laissent une petite crotte, que je prends pour un présent, même si jusqu’à présent je n’ai pas su quoi en faire. Je la dépose donc, religieusement, dans le jardin, au cas où elle intéresserait les vers de terre…

J’ai cependant racheté des boules toutes prêtes, au cas où certains n’auraient pas aimé ma mixture, ou bien si je suis à la bourre pour remettre de la pâtée maison. Et j’ai vu que la graisse blanche était en fait de ‘l’huile minérale’, autant lire ‘huile de paraffine’, autant lire ‘pétrole’. Comme une autre marée noire, mais blanche…

 

(Elles sont moches, mes photos de zoizeaux. Faut cliquer et suivre les flèches pour les distinguer. Je suis obligée de les prendre à travers la baie vitrée, sinon ils s’enfuient. Alors… : reflets, saleté, distance, flou plus encore que d’ordinaire… Mais quel bonheur toutes ces visites diurnes… ) 

Orange fusion, suite et faim

Sur la suggestion de Line, je pose ici la recette qui m’a permis, hier, de mettre le sucre en fusion et les fruits en déconfiture….

Confiture d’Oranges Amères

1er jour :

Couper les oranges (avec la peau) en morceaux, + ou – gros selon le goût, et les épépiner. On peut, si on veut, presser une partie des oranges avant d’en couper les zestes. Mettre les morceaux ainsi que le jus récolté dans une cocotte ou une bassine de cuisson. Presser et épépiner les citrons. Ajouter le jus de citron aux oranges. Rassembler les pépins d’oranges et de citrons dans une mousseline (gaze) bien ficelée et la mettre dans la cocotte. Ajouter 4 litres d’eau et laisser macérer 24 heures.

orange-phase-1

 

2ème jour :

Faire bouillir, laisser cuire 1/2 heure après la première ébullition. Juste après, hors du feu, ajouter le sucre (3.5 ou 4 kg).

 

bassine-cuivre-1

 

3ème jour :

Faire bouillir à gros bouillons jusqu’à ce que le sirop soit pris (la goutte s’étire en tombant de la cuillère, ou bien se fige sur une assiette préalablement refroidie au congélateur). Mettre en pot tout en laissant le feu allumé dessous, tout doux.

 

16-pots-a-dispo

Voilà ! 16 extraits de soleil en pots…

D’autres oeufs de Pâques….

C’est bientôt Pâques !

Fête autrefois religieuse, elle est devenue celle du chocolat, chocolat adoré, divin chocolat…. Une autre religion…

Il y a quelques années, j’ai eu envie de diviser la dose de friandise par deux, et de multiplier l’investissement personnel dans cette célébration, sans que la dose d’amour n’en soit affectée…

J’ai décoré le dessus d’une boite à œufs cartonnée. Puis, à l’intérieur, j’ai posé des coquilles d’œufs bien lavées, aux bords bien découpés, dans lesquelles j’ai glissé quelques légumineuses sur un petit nid de coton. J’ai rempli ainsi une alvéole sur deux, dans les autres j’ai glissé des œufs en chocolat enveloppés.

Une pipette sur le coté pour arroser, sous surveillance, et voilà un petit jardin né ! Et une façon de montrer aux petits comment les légumes poussent quand on n’a pas de jardin…

Envie de partager l’idée…..

 

TUTO PAQUES 3 TUTO PAQUES 4 TUTO PAQUES 6

(J’ai mal géré la dernière photo, elle est floue et les chocolats ont, depuis, été mangés, les graines ont fait leur vie aussi…. )

Petite recette pour bien laver son linge sale, en famille ou pas…

Depuis quelques années, je fais mon produit de lessive moi-même avec la cendre du poêle à bois. Cela marche très bien.

Dernièrement j’ai fait un tutoriel de la méthode que je vous propose ici. J’avoue qu’au delà de toute les qualités de cette lessive, je suis ravie de faire la nique à l’industrie du Soap Opera, et de ne pas la laisser polluer mon environnement outre mesure….

Si la recette vous intéresse, c’est ici …  : 

Fabrication de lessive à base de cendre

Il y a de la potasse dans la cendre de bois, et cette potasse a le pouvoir de dissoudre les graisses. Autrefois, la cendre était utilisée dans l’élaboration du savon, et on l’utilisait déjà pour la lessive.

Cette lessive à base de cendre est efficace, écologique, économique, douce avec les textiles,  et, à ma connaissance, antiallergique.

Le matériel :

– de la cendre de bois

– de l’eau

– une bouteille d’eau vide pour faire un gros entonnoir.

– des bidons à large goulot (type bidon d’eau déminéralisée en 5 litres)

– un ou des entonnoir(s) (j’en utilise plusieurs)

– des filtres à café, ou du papier essuie-tout.

– des bouteilles ou petits bidons de lessive vides pour stocker le produit fini.

La méthode :

A l’aide d’un entonnoir large ‘maison’ (bouteille d’eau découpée, par exemple), verser de la cendre dans un bidon jusqu’à en remplir 1/5.

TUTO LESSIVE 1

Puis remplir le bidon d’eau (donc 4/5 d’eau).

Version 2

Secouer pour mélanger.

Laisser macérer pendant au moins 48 heures, en secouant le bidon de temps en temps. On peut laisser plus longtemps, voire beaucoup plus longtemps.

Ensuite, filtrer le mélange à l’aide d’un entonnoir équipé d’un filtre à café dont la base et le coté auront été repliés pour plus de solidité.

TUTO LESSIVE 3

La filtration prend du temps, puisqu’il faut remplir l’entonnoir régulièrement. C’est pourquoi j’utilise plusieurs entonnoirs, filtres et bouteilles en même temps pour accélérer un peu cette étape.

TUTO LESSIVE 4

Voilà, c’est prêt !

Version 2

Utilisation :

Verser 25 cl de cette lessive et un verre à moutarde de vinaigre blanc. Ce dernier assouplit le linge, le désinfecte et évite le tartre dans la machine.

Informations supplémentaires :

La couleur du liquide obtenu dépend de l’essence du bois. Le liquide est poisseux.

Pour rincer les bidons à cendre, j’ajoute de l’eau, je secoue bien, et je verse dans mon jardin, cela fait de l’engrais.

Vous trouverez d’autres recettes avec de la cendre, je n’ai testé que celle-ci et elle fonctionne bien.

Cette lessive n’a pas d’odeur, c’est parfois déroutant. On peut y ajouter des huiles essentielles, ce que je ne fais pas, mais dans ce cas il faut vérifier le mode de dilution (à chaud ? à froid ? ). Ou bien, tout simplement, ajouter des huiles essentielles au vinaigre blanc, la dilution se fait plus facilement.

Pour le linge blanc, on peut ajouter une dose de bicarbonate de soude dans la machine.

Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à m’en faire part.

Bonne lessive !