APicADay – Graville, l’Abbaye

Nichée à flanc de colline, dans un écrin vert,

elle dégage un mystère auquel je suis sensible.

La nuit, dans son cimetière, se murmurent des légendes,

des histoires de marchands, de notables et d’affaires.

Et puis on peut aussi y entendre les rires

des enfants couchés là,  qui n’ont pas pu grandir,

fauchés beaucoup trop tôt,

partis beaucoup trop vite.

Et pour qui a les yeux suffisamment perçants,

pour déchiffrer la pierre,  érodée par le vent,

soumise par le temps,

se liront les épitaphes et la douceur des mots,

qu’un jour a écrit l’homme aux multiples talents

cet immense écrivain, qu’on appelait Hugo,

Victor de son prénom…

 

(Il y a entre ma ville et Victor Hugo des liens tissés, parfois lâches, parfois serrés, pas toujours tissés de son plein gré, mais il n’empêche… il a laissé ses traces. Si vous voulez découvrir quelques éléments de cette histoire, voici un article écrit il y a quelques années déjà. )

Jean Valjean, la légende

 

7 réflexions sur “APicADay – Graville, l’Abbaye

  1. Bon jour,
    Je trouve ces monuments à la fois beaux et austères comme si l’éternité avait fait un pacte avec eux … quant aux cimetières je les fréquente de temps en temps avec apaisements et curiosité et presque solennité … et puis le Père Hugo que Flaubert nommait : « Le Crocodile » quand il était en exil à Jersey …
    Bonne journée soleil :)
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Max-Louis,

      J’aime bien l’austérité de la pierre, le dépouillement, la sobriété, la solennité aussi. Et le calme qui se dégage des abbayes. Quand on oppose tout cela au faste de certaines églises… Il en va de même avec l’opulence de certaines tombes dans les cimetières, face à la simplicité d’autres sépultures… Orgueil contre humilité… ou je ne sais quoi encore…
      Quant à Hugo… partout par ici on retrouve sa trace, et j’avoue que celles laissées au Havre m’intéressent tout particulièrement, voire me fascinent. Des histoires, des légendes, des on-dits, tout autant de fils sur lesquels j’aime tirer parfois, pour tenter de démêler le faux du vrai. Je n’y parviendrai probablement jamais…
      Grand soleil pour toi aussi, je le souhaite. Belle journée de printemps à toi :)

      Florence

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.