Nowel

Sous

Des forêts

De ruban bolduc

Des bouts de Chine,

D’Inde et du Bengladesh,

Des bruits de chaînes qui tiennent

Des enfants

En esclavage,

Pour des Himalaya

De papier d’emballage,

Made in usines, made in douleur,

Paquets multicolores, plaisirs fugaces,

Jamais assez,

Assemblés sous la menace,

Des enfants rient, d’autres crient,

Suent, souffrent, triment, s’échinent,

Pour un bol de riz, ou une auge de soupe,

Soutien de leur famille,

Quelques yuans, quelques roupies,

Pour vivre, survivre, pour que demain existe

Ils n’ont pas le temps de jouer, qu’importe, ils n’ont pas les moyens

D’acheter ce que

Leurs mains construisent…

Si Jésus et le Père Nowel existent

Leur bienveillance n’est pas assez large,

Pour s’étendre au-delà de l’Occident, Ils oublient leurs autres enfants…

Et pendant ce temps,

Les calendriers de l’Avent,

Avant l’orgie de trucs en toc, Les sapins, les guirlandes,

Les anges en plumes, les étoiles, les boules, moi aussi je les ai,

(Elles ne sont pas brillantes).

Et les soirées paillettes

Allez, faut faire la fête

Puisqu’on nous le dit….

 

nowel

Publicités

2 réflexions sur “Nowel

    • Merci Suzanne.
      Aucun enfant n’a besoin de cela, ni d’autant de cadeaux, ni d’autant de brimades. Il me semble que l’on ne rend service à personne en fonctionnant ainsi, on contribue à perpétrer le malheur des uns, sans faire le bonheur des autres.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s