Une tâche de propre

Je me suis fait piquer par un moustique. Saleté !

Bzzz bzzz bzzz, ça m’a énervée. Je l’ai écrasé, sur le mur.

Ça a fait une tâche, évidemment.

J’ai voulu nettoyer, bien sûr.

Alors j’ai frotté, frotté… Je ne sais pas de quel rhésus il était, mais à nous deux, ça faisait du sang bleu. Une bonne prise de la Pastille de chlore s’imposait. Enfin, c’est parti, ouf !

Fière de moi, je me suis reculée, pour savourer le résultat. Horreur !! La tâche était maintenant énorme ! Soit mon moustique avait finalement le sang blanc, soit j’avais fait une tâche de propre !

Alors je me suis remise à l’ouvrage, et j’ai frotté, en rond, en long, en large et en carré…. C’était de pire en pire.

UNE TACHE DE PROPRE

Petit à petit, la tâche s’est étalée sur tout le mur, puis sur le coin du mur d’à coté, où il y a des fenêtres.

Deux gouttes d’eau sur les stores japonais et hop ! la tâche se propage, eux aussi je les lave. À la main, bien sûr, parce qu’ils se terminent par des baguettes de bois, et que je craignais pour les baguettes dans le roulement de tambour du lave-linge. Pas question de laisser les rideaux jouer au Mikado dans l’eau chaude pendant que je trimais dans l’eau sale. Dix il y en a, seulement dix, cinquante centimètres sur deux mètres, Trois fois rien …

Au bout du compte, tous les murs y passent, le plafond aussi, les radiateurs, le poêle à bois, etc. La tâche de propre a pris des proportions qui me dépassent. Je n’arrive pas à l’enlever. Il ne me reste qu’une solution, tenter de la recouvrir, pour la faire disparaître à tout jamais.

Alors je sors les pots de peinture blanche, et les pinceaux, pas de rouleau ça éclabousse. Et, pendant que les stores sèchent, je badigeonne, j’étale du blanc sur des kilomètres carrés. Au fil des heures et de la fatigue, les murs semblent s’être étendus, eux aussi. Cela va me coûter les yeux de la tête en taxe d’habitation tout ça !

Et là, je vous écris ma détresse en attendant de passer la deuxième couche. Je viens de virer mon chat, je ne supportais plus de le voir, lui et ses tâches blanches sur son poil noir, j’ai craqué. Si chez vous tout est à refaire, n’hésitez pas à l’adopter en attendant de vous lancer. Parce que dans le fond il est chouette.

Dans le fond…

 

Bon bah voilà, il faut que je m’y remette …

 

P*tin d’moustique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s